Culture

Mot du Ministre de la Culture lors de la Cérémonie de lancement de l’initiative SOS MONUMENTS

Monsieur le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat,

Monsieur le Ministre de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication,

Monsieur le Président Directeur Général du Groupe AFRICABLE TELEVISION

Mesdames et Messieurs,

Nous entamons ici une concrétisation d’un vœu cher au gouvernement de la République du Mali. Nous donnons ici un exemple concret d’une devise du gouvernement du Mali. Nous impulsons ici une cadence nouvelle dans l’ère de la coopération au Mali.

Mesdames et Messieurs,

Des mots comme patriotisme, union, développement font du sens avec la cérémonie de ce matin. Longtemps il a été prôné un partenariat public/privé pour le développement du Mali. Le Ministère de la Culture et le groupe Africable sont entrain d’en écrire une page concrète. Une chose est de dire sa fierté d’appartenance à la terre du Mali, une autre est d’en faire un principe de vie. Etre fier d’être malien, aujourd’hui, c’est prendre conscience que la Nation a plus que jamais besoin de tous et à tous les niveaux. La Constitution nous donne obligation (en son article 22) de défendre la patrie. La culture en partage partout au Mali nous donne le devoir de prendre soin de la chose commune et publique.

Le gouvernement du Mali a toujours mis en avant la promotion du patrimoine culturel, non plus par ses seuls moyens, mais bien par l’implication des communautés et des collectivités. Faire de la décentralisation et du développement local la thématique des journées nationales du patrimoine culturel pour l’édition 2014, est bien un signal fort dans le sens d’une vision partagée.

C’est cette vision d’une gestion participative du patrimoine que nous concrétisons avec cette opération SOS MONUMENTS. L’intitulé peut vous sembler alarmant. Je vous rassure ce n’est pas qu’une impression, la situation est alarmante. Les monuments de Bamako, chacun avec son histoire, se meurt. « Mourir : occasion posthume de faire parler de soi.»  disait le comédien Léo Campion. Hélas, ce sera la destinée de nos monuments, témoins de l’histoire du Mali indépendant, si nous ne prenons garde d’en prendre soin.
La symbolique du choix de ce monument de l’indépendance pour ce premier engagement d’un partenaire privé à nos côtés est l’occasion pour moi de créer volontiers un parallèle entre notre volonté de voir un Mali émergent et celui de garder le Mali dans son ancrage culturel le plus symbolique.

En s’engageant à participer à la rénovation, à l’entretien et à la sensibilisation pour la sauvegarde et la bonne gestion de 5 monuments de Bamako, le Groupe AFRICABLE ouvre la voie à un modèle de coopération unique et un schéma nouveau dans la promotion patrimoine culturel. Rappelons que les monuments et parcs publics sont classés patrimoine culturel national.

En remerciant la spontanéité et l’esprit de patriotisme qui motive davantage cet accompagnement du groupe Africable Télévision,  je ne saurai quitter cette tribune sans lancer un appel à tous les opérateurs économiques du Mali à s’engager à nos côtés pour la rénovation de leurs monuments.

Je vous remercie.

Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire