Présidentielles

ELECTION PRESIDENTIELLE : La région de Ségou favorable à IBK

C’est le dimanche 29 juillet que devrait se tenir le 1er tour de l’élection présidentielle au Mali. Pour ce faire, les candidats, après leur investiture, passent au dépôt de candidatures auprès de la Cour constitutionnelle. En attendant la validation des candidatures par le juge constitutionnel, les probables candidats et leurs soutiens se mobilisent sur le terrain, à la conquête des électeurs. Ségou, 3ème  plus gros réservoir en termes d’électorat au Mali après Sikasso et Bamako, est, quant à elle, favorable au candidat Ibrahim Boubacar Keïta. IBK est suivi de Soumaïla Cissé, d’Aliou Boubacar Diallo et de Cheick Modibo Diarra.

Il suffit de faire un tour dans les 7 cercles de la région de Ségou pour se faire une idée du classement des candidats au 1er tour de la présidentielle. Si les cercles de Barouéli et Tominian sont favorables au candidat Soumaïla Cissé, ceux de Bla, Macina, San et Ségou sont acquis au candidat IBK. Niono échappe au contrôle des 2 premiers candidats cités. Ce cercle est proche du candidat Aliou Boubacar Diallo. Au décompte final, 2 cercles sont favorables au candidat Cissé, 4 cercles à IBK et 1 cercle pour le candidat Aliou Boubacar Diallo.

Dans le cercle de Barouéli, il faut le dire, Mody N’diaye, député à l’Assemblée nationale et vice-président de l’URD, maitrise le terrain politique. Il est difficile de lui y tenir tête. A côté de lui, le candidat IBK peut se faire une place en se basant sur le nombre de maires que son parti, le RPM, a dans ce cercle. A Barouéli, le candidat Cheick Modibo Diarra peut fausser les pronostics. Son alliance avec Moussa Mara y est un atout, surtout dans la grande commune, Konobougou, d’où était originaire le seul député du parti Yelèma. Dans le cercle de Bla, IBK part incontestablement favori, avec l’influence de Soumana Mory Coulibaly, président de la fédération RPM de la région de Ségou. Cet homme, malgré son infidélité politique, est incontournable à Bla. Derrière le candidat IBK, Soumaïla Cissé pourrait se faire une place de choix dans ce cercle. Depuis très longtemps, l’URD, le parti de Cissé, est bien implanté à Bla. Dans ce cercle, Cheick Modibo Diarra peut titiller, surtout dans les communes de Somasso et Samabogo. Quelque part dans ce cercle, Oumar Mariko domine les débats dans la commune de Diaramana. A Macina, c’est surtout IBK qui mène la danse, avec l’influence de Komani Tanapo et les députés ASMA-CFP, le parti du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Il peut être bousculé par le candidat Modibo Koné du mouvement Mali Kanu, qui est originaire de cette localité. Néanmoins, l’incertitude règne sur l’organisation des élections dans ce cercle dominé par des conflits entre «donsos» et Peuls. La seule commune de la région de Ségou où ne se sont pas tenues les élections communales du 20 novembre 2016, se trouve dans ce cercle. Il s’agit de la commune de Souleye. Dans le cercle de Niono, le candidat Aliou Boubacar Diallo est favori grâce à l’accompagnement de l’opérateur économique Diadjé Bah. Ce dernier, président directeur général de l’entreprise agricole Ngoumani S A, est un baron dans le cercle de Niono, où il est imbattable. Des gens, dans ce cercle, continuent à dire que Bah a été triché aux élections législatives. Sinon, il avait damé le pion à ses adversaires. Le candidat IBK peut quand même renverser les choses en sa faveur dans le cercle de Niono, où le candidat Modibo Koné du Mouvement Mali Kanu et Oumar Mariko de Sadi auront leurs mots à dire. Dans le cercle de San, IBK est bien parti devant Soumaïla Cissé. Sauf que dans ce cercle, le candidat Aliou Boubacar Diallo semble s’installer. Dans le cercle de Ségou, c’est bien encore le candidat IBK qui domine les débats devant Soumaïla Cissé, candidat de l’URD, lui qui y est aussi sérieusement implanté. Dans ce cercle, le candidat Moussa Sinko Coulibaly est à prendre au sérieux, surtout dans les communes de Katiena, Fatinè, Boussin et Pélengana. Par ailleurs, le candidat Dramane Dembélé peut se faire une place avec les communes de Cinzana Gare et Digani. Dans le cercle de Tominian, dans le « bwatun », Soumaïla Cissé est dominateur devant les candidats IBK et Cheick Modibo Diarra.

En tout cas, voilà, pour le moment comment se présente le terrain électoral dans la région de Ségou, pour le 1er tour de la présidentielle. Ce calcul est à prendre au sérieux si les bâtisseurs ne présentent pas un seul candidat au 1er tour. Cependant, les campagnes électorales, les stratégies de communication, de mobilisation et les projets de société des candidats pourraient changer les données. Il reste à prier pour la tenue du 1er tour de l’élection présidentielle au Mali, dans un climat de quiétude et dans la plus grande crédibilité.

Source : Segou Infos            

 

Related Posts

Laisser un commentaire