Elections

DEBAT PRESIDENTIELLE: Cheikh; Bathily; Kalifa et Kadioke face à face

Organisé par National Democrat Institut (NDI), en collaboration avec l’Union des Radios et télévisions du Mali (URTEL), la Maison de la presse était le centre d’un débat présidentielle entre les différents candidats pendant toute la semaine dernière. Ainsi le samedi dernier, Cheikh Modibo Diarra de la CMD, Mohamed Ali Bathily candidat  indépendant, Modibo Kadioke de l’Alliance Maliko et Kalifa Sanogo un autre indépendant ont eu à réagir sur les questions d’actualité. C’était à la maison de la presse.

Les questions étaient centrées sur la défense et sécurité; la réconciliation nationale et cohésion sociale; à l’éducation; la santé; l’alimentation ou encore les questions liées à la lutte contre la corruption. Pendant 1h30 mn, chacun des candidats a eu à réagir sur les mêmes questions dans l’équité. Après leur déclaration luminaire, les candidats ont proposé leur lignée une fois au pouvoir. Interrogé sur quelle armée compétent-ils bâtir une fois aux affaires? Cheich Modibo Diarra pense qu’il faut multiplier l’effectif des militaires pour occuper tout le territoire: << il nous faut une occupation rationnelle de notre territoire avec des drones de surveillance pour nos hommes de sécurité >> a-t-il recommandé. Pour le candidat de “l’Alliance Maliko” monsieur Modibo Kadioke : << la question militaire est une question de gouvernance donc il faut mettre l’accès sur la qualité de la formation >>. Quant à Bathily, il propose plutôt “une armée mobile que massive “ même si M. Sanogo pense qu’il faut d’avantage travailler sur le moral des troupes.

Ensuite les candidats ont réagi sur la question liée à l’accord de paix et l’intégration des ex-combattants. Sur cette question, les candidats sont plutôt restés sceptiques. Si certains pensent qu’une armée reconstituée ne doit pas faire peur, d’autres par contre pensent qu’il faut plus de la rigueur: << il faut des textes explicites là-dessus >> insiste Mohamed Ali Bathily. Par rapport à l’éducation, le président de la Coalition Modibo Diarra est strict: << si je suis élu, le volé éducation sera géré par un seul ministère; de l’éducation de base jusqu’au supérieur avec des secrétariats chargés de chaque domaine >>  ajoute-t-il, tandis que pour M. Kadioke “il faut revoir le système éducatif” : << je pense que l’école doit prendre en compte l’éducation réussi en famille et que nos enfants doivent connaître d’avantage leur pays >> dit-il. Toujours lors de cet débat présidentielle, les candidats se sont exprimés sur d’autres thématiques comme la lutte contre la corruption; l’alimentation; la santé et l’emploi et la formation professionnelle. Il faut rappeler que le débat était synchronisé sur l’ORTM, Africable, et la Radio Kledu

Amadou Kodio

 

La Lettre du Mali

LA LETTRE DU MALI est un hebdomadaire d'information générale. Le siège est à Bamako-Mali
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire