Flash d´information

Festival international du rire d’Abidjan (FIRA) │Bienvenue à l’Ecole de l’humour ivoirien

Premier festival d’humour (professionnel) en Côte d’Ivoire, crée il y a seize ans, le Festival international du rire d’Abidjan (FIRA) qui avait baissé, durant six ans, le rideau [2011 à 2017], revoit depuis 2018 ses ambitions pour un humour durable non seulement en Côte d’Ivoire mais, en Afrique.

Plutôt que valoriser principalement les humoristes sur le plan national – ce qui a d’ailleurs enrichit le catalogue de jeunes humoristes ivoiriens devenus pour la plus part des professionnels des arts de la scène – le FIRA ouvrira sa scène, du 6 au 11 août 2019, à une dizaine d’humoristes en provenance de onze pays : Maroc, Cameroun, Tchad, RDC et Congo-Brazzaville, Gabon, Benin, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Guinée-Conakry.

Pour être un festival-phare qui a inspiré et servi de modèle à des rendez-vous humoristiques aujourd’hui très médiatisés sur le continent, le FIRA – malgré un retour maintes fois annoncé et rendu, fort heureusement, effectif en 2018, s’impose désormais des approches différentes comparées aux précédentes éditions.

IN  or OUT ? Entre coaching, satire et show

Le choix est-il vite fait ? Pas si sûr ! L’humoriste Adama Dahico, promoteur dudit festival et responsable des productions du Doromikan, oriente cette année son festival sur deux plateaux : le [FIRA] In et Out.

Véritable innovation dans le chronogramme 2019 du (traditionnel) FIRA, le FIRA IN se tiendra au Palais de la Culture Bernard Dadié à Treichville où sont prévues trois scènes.

Un, le (célèbre) « Maquis Doromikan chez Dahico », définit par l’humoriste-promoteur comme ‘’l’école de l’humour ivoirien’’. Lui-même se réclamant de l’école de des comédiens et acteurs Sidiki Bakaba, Niangoran Porquet, Alexis Don Zigré, Assandé Fargass.

A l’origine « Théâtre Doromikan »,  le Maquis Doromikan qui donne avec Dahico une autre façon de dérouler le spectacle (gestion de la scène), est une scène-phare du festival pourvue de cloisons où jeunes et anciens créent et jouent un même spectacle. En cette 10è édition, dans ce Maquis de l’ivresse satirique, des prix, selon le scénario, seront attribués aux supers clients (du maquis). A savoir le verre de bronze, le décapsulaire d’or et la bouteille d’argent. Deux, « Rire a Show » et «La Nuit du One Man Show ». Fidèle à un humour socio-politique, le comédien Dahico qui depuis un récent One Man Show s’est attribué le sobriquet de ‘’Chef’’ (pour inciter ses confrères à être plus innovateurs dans la création), entend offrir une peinture des réalités sociales. L’objectif étant d’amener les gouvernants  à prendre leurs responsabilités dans le sens d’un développement durable de l’Afrique. D’où le thème 2019 du festival « Humour et développement durable en Afrique ».  

Quid du FIRA OFF, le festival mettra un point d’honneur au coaching. Par ailleurs, des scènes (gratuites) seront installées dans certaines communes : Abobo, Cocody, Koumassi, Marcory, Attecoubé, Yopougon où professionnels et jeunes talents (castés pour la circonstance).  

Taxé en 2010 de ‘’comédien politiquement incorrect’’, l’humoriste candidat à l’élection présidentielle, a été victime de engagement. Le FIRA aura payé cash, en retour, une facture d’hibernation longue de six ans. Désormais, c’est à travers l’art, son métier et le FIRA, que l’humoriste Adama Dahico entend (faire) changer les mentalités de la société africaine.

Koné Saydoo

Saydoo KONE

Freelance│Journaliste Culturel│Consultant Media│Administrateur de Site│Artist-Manager
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire