Culture Humour

Montreux Comedy Festival 2019 │ Clentélex, l’Ivoirien qui veut faire rire la Suisse

Dupliquer le modèle Montreux pour la scène africaine. C’est ce qu’a réussi en mars 2019 Grégoire Furrer, président-fondateur de Montreux Comedy Festival, en Suisse. Lancée à Abidjan, la première édition de l’Africa Comedy by Montreux Comedy Festival a révélé l’humoriste ivoirien Clentélex, lauréat du Gala Jeunes talents. Il sera en Suisse sur la scène du 30è Montreux Comedy Festival prévue du 28 novembre au 7 décembre 2019. Farafinet.com l’a rencontré.

Quelle signification donnez-vous à Clentélex, votre nom de scène ?
Je suis Niamké André Wandan à l’État civil. Clentélex est mon de scène. Je suis en troisième année Licence en théâtre à l’INSAAC (Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle). Clentélex est simplement un jeu de lettres du mot Excellent.

Sur la scène de l’Institut Français d’Abidjan, aux côtés de ses aînés Saidou Abatcha, Dahico, Mareshal, Moussa Petit Sergent, Oualas…

Jusque-là inconnu du grand public, l’Africa Comedy organisé à Abidjan par le Montreux Comedy Festival, a fait de vous le premier lauréat de sa première édition les 21 et 22 mars 2019. Le parcours s’éclaircit-il pour vous ?
Cela fera bientôt un an que j’ai commencé à prendre le métier d’humoriste au sérieux. Au départ, je le faisais juste pour faire rire au lycée. Je n’ai jamais fait de grandes scènes jusqu’à celle du 21 mars 2019. Cependant, j’ai eu la chance de faire des premières parties de spectacles ou festivals. Entre autres : le FIRA (Ndlr ; Festival International du Rire d’Abidjan organisé par Adama Dahico), le Parlement du rire (Ndlr ; Organisé par Mamane). Officiellement, j’interviens régulièrement au Abidjan Comedy Lab’ qui a lieu au Bao Café. C’est de là que tout est parti. Il y a également la scène dite des ‘’Experts du rire’’ où je me produis. Mais, la soirée de l’Africa Comedy vient véritablement de la lumière sur ma carrière naissante.

L’Africa Comedy vous permettra d’être, fin 2019, sur la scène du Montreux Comedy Festival en Suisse, dite la capitale francophone du rire. Ce n’est plus du jeu comme on le dit à Abidjan ?

Bien sûr ! Ce n’est plus un simple jeu pour plusieurs raisons. D’abord, le résultat du 21 Mars sur la scène de l’Institut Français d’Abidjan permet de me donner une crédibilité. Ensuite, mon passage à Montreux Comedy festival en fin 2019 va déterminer la suite de ma carrière. Enfin, je peux dire que suis devenu un exemple de fierté pour la commune d’Abobo et mon quartier d’enfance que je représente partout dans le monde.

Clentélex_Lauréat Jeune Talent Africa Comedy 2019 By Montreux Comedy

Yann Renoard, producteur artistique du Montreux Comedy Festival disait à Abidjan : «Mieux vaut venir à Montreux un an plus tard qu’un an plus tôt». La perche vous est tendue, comment la saisirez-vous face à un public dont vous ne connaissez sans doute pas la culture?

Je reste concentré sur le travail. Je travaille à rendre mes sketches le plus francophone possible tout en gardant leur originalité.

«Comment j’irai faire rire les blancs », est un documentaire que réalise sur vous l’équipe de production du Montreux Comedy et qui sera diffusé à la 2è édition de l’Africa Comedy, à Ouagadougou. Comment le personnage Clentélex  y est présenté?

Clentélex, c’est ce jeune rêveur venant d’un quartier précaire et qui veut montrer que d’où il est originaire, il ne règne pas que la violence et le vol tel que dépeint fréquemment. Des talents, dans tous les domaines, y vivent. Il faut leur donner la chance de pouvoir exprimer leur art et démontrer leurs talents.

«Comment j’irai faire rire les blancs », un documentaire que réalise l’équipe de production du Montreux Comedy sur le jeune humoriste Clentélex 

C’est une chance pour tout humoriste d’être à Montreux Comedy. Avez-vous songé à vous faire coacher pour ne pas rater le coche à Montreux ?

Effectivement, je ne manquerai pas de prendre des conseils auprès des devanciers, tel le Mareshal Zongo. Il a toujours été présent pour nous les jeunes qui voulons faire de l’humour un métier. Ce qu’il faut savoir, c’est que les devanciers sont à l’écoute des jeunes que nous sommes. Je n’hésiterai pas à prendre auprès d’eux, à bénéficier de leurs conseils et coaching sur le jeu et la qualité de mes sketches. Parce c’est la Côte d’Ivoire que je représente, je dois m’armer de visions différentes.

Réalisé par Koné Saydoo

Saydoo KONE

Freelance│Journaliste Culturel│Consultant Media│Administrateur de Site│Artist-Manager
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire