Culture Flash d´information

Condoléances | Des émissaires du Président de la République, Alassane Ouattara, chez DJ ARAFAT

Le domicile de l’artiste disparu DJ Arafat ne désemplit pas depuis son décès le 12 août 2019. Situé dans la commune de Cocody, à Angré, un grand poster-portrait du chanteur, sourire aux lèvres, accueille les visiteurs de toutes catégories sociales. Mais, l’ambiance, loin d’être joviale, fait place au deuil que porte lourdement et la famille du défunt, les nombreux fans et personnalités (politiques, sportives) qui s’y succèdent.

Dans la matinée du 28 août, une délagation du gouvernement ivoirien conduite par (Hadja) Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle était au domicile du chanteur disparu pour présenter les condoléances et traduire le ”Yako” de la nation. Car, a-t-elle témoigné, DJ Arafat qui est (aujourd’hui) une ”grande perte pour le monde de la culture mais surtout pour la Côte d’Ivoire”, était une icône ivoirienne et africaine.

« Au nom du président de la République, au nom du gouvernement et en notre nom personnel, nous sommes venus présenter nos condoléances, soulager et dire ‘’Yako’’ à la famille de Ange Didier Houon dit DJ Arafat », a traduit auprès de la famille éplorée Maurice Bandaman, ministre de la Cuture et de la Francophonie, porte-parole de la délagation composée des ministres Ramata Ly-Bakayoko et Philippe Légré, de sénateurs et députés.

”Grand ambassadeur” culturel de la Côte d’Ivoire ”partout dans le monde”, DJ Arafat, a souligné Kandia Camara, ”faisait notre fierté”.
“Nous avons le cœur en peine”, s’est-elle confiée. Nous sommes venus apporter notre compassion à la famille éplorée et dire que nous sommes avec elle, nous sommes à leurs côtés. Nous sommes venus présenter nos condoléances à toute cette grande famille – artistique, nucléaire et amis – pour dire qu’elle n’est pas seule’‘.

Commes il est de coutume dans les traditions africaines, en période de décès, des dons ont été faits. Officiellement, la ministre Kandia Camara a fait don de 1.000.000 de FCFA à la grand-mère du féunt; 1.000.000 de FCFA à sa génitrice (Tina Glamour) et 2.000.000 de FCFA destiné au comité d’organisation des obsèques de DJ Arafat.
Aux enfants de l’artiste disparu, la ministre Ramata Ly-Bakayoko a offert 1.500.000 de FCFA.

Le vendredi 30 août, une veillée artistique prévue au Stade Félix Houphouët-Boigny, sera organisée en la mémoire de DJ Arafat. S’en suivra, le lendemain, la levée de corps à Ivoire Sépulture (Ivosep) à Treichville, puis l’enterrement au cimetière de Williamsville.

Koné SAYDOO

Saydoo KONE

Freelance│Journaliste Culturel│Consultant Media│Administrateur de Site│Artist-Manager
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire