Libre opinion Politique

Mali | Soumaïla Cissé, Chronique d’une déchéance annoncée

La défaite est orpheline !!! Ça nous le savons depuis la fameuse citation de JFK qui dit ceci: «La victoire a cent pères mais la défaite est orpheline».

Notre champion de défaites n’avait certainement pas jaugé toute la portée de cette citation qui pourtant date.

Désormais esseulé, abandonné par tous ceux qui lui ont fait miroité une victoire certaine à l’élection présidentielle passée après avoir profité de ses largesses en termes d’espèces sonnantes et trébuchantes pour certains, et de véhicules 4×4 pour d’autres, celui qui a réussi la prouesse de saccager l’Opposition politique républicaine est désormais atteint du syndrome politico-dépressif.

Le choc de la défaite et la perte de l’attention publique ont eut un impact abrupt sur ses facultés mentales et ont altéré sa capacité d’analyse.

Sinon comment comprendre cette rebuffade du Président du FSD contre le Dialogue Politique Inclusif initié par lui-même ?

Selon son ancien directeur de campagne, l’Accord Politique de Gouvernance et le Dialogue Politique Inclusif sont des propositions du FSD et c’est bel et bien leur plateforme qui a fourni les éléments d’un accord politique le 20 Avril. Dès lors la paternité du Dialogue revient au FSD.

L’ancien allié de Soumaila Cissé affirme aussi que les réformes politiques et institutionnelles sont les revendications de 19 candidats malheureux à la présidentielle dont le maître du chaos.

Ainsi donc après les honneurs et la célébrité, celui qui a osé regarder les maliens dans le blanc de l’œil pour leur promettre SOUNDJATA CITY, ville chimérique plagiée d’un projet Algérien sombre dans la déchéance.

Délaissé par ses partisans les plus fidèles tel un suzerain déchu il en est réduit à s’afficher avec ses «vassaux» et s’en prend à tous ceux qui ne cautionnent pas ses sombres desseins.

Il rejette l’Accord politique de Gouvernance qui a eu un écho favorable au sein de la classe politique, critique le choix des personnalités qui composent le Triumviat alors que le Président de la commission d’organisation n’est autre que son ancien directeur de campagne chargé d’élaborer sa stratégie de campagne.

Rasta, son allié de circonstance a affirmé dans son grand Direct du 21 Août que le COFOP et le FSD ont conditionné leur participation à un Gouvernement de mission à la tenue d’un Dialogue National Inclusif et cela avant toutes réformes.

C’est dire que les plus fidèles alliés de Soumaila Cissé l’accusent d’être de mauvaise foi et Rasta va jusqu’à parler de petits esprits malins auxquels il faut administrer une piqure de rappel.

En ce moment unique de notre histoire ou nos compatriotes ont compris que le dialogue n’est pas un alternative mais une impérieuse nécessité pour sauver notre pays, le Chef de file de l’Opposition continue dans les petits complots malsains.

Qu’il n’oublie pas que  les 500 millions que l’état met gracieusement à la disposition du son Cabinet est l’argent du contribuable et que nous savons que ces fonds sont détournés au profit d’activités parallèles (financement des frais de voyage d’un membre de son Parti en Afrique du Sud pour prendre part au Congrès de l’Internationale Libérale) alors que ce dernier n’est pas membre du Cabinet.

Alors au lieu de crier au SCANDALE cher promoteur de SOUNDJATA City, revoyez  tous les dysfonctionnements liés à votre gestion des ressources allouées par l’état et  à ce rythme, on peut affirmer sans se tromper que vous êtes entrain de sortir de l’histoire politique du Mali par les égouts.

Fatoumata Sako

FARAFI NET

Portail d´actualité africaine édité par des africains qui vivent sur le continent africain.
Follow Me:

Related Posts

Laisser un commentaire